Mardi ci-joint

Oh une grêve! Comme par hasard !!

La grève menée par le personnel de la SNCF est prolongée, et la plupart des usagers passent tellement de temps à se plaindre qu’ils ne se posent même plus la question du « pourquoi » de ce courageux mouvement social. Les bonnes raisons de gueuler ne manquent pas, et cette fois-ci, la colère des cheminots nous parait évidente, limpide. D’ailleurs tout le monde a compris et on est tous derrière eux. Voilà 15 explications tout à fait rationnelles :

  1. « Parce qu’à un moment bon… euh, ça va hein ? »
  2. « Parce que ça commence à suffire maintenant »
  3. « Hein ! On n’est pas des bœufs non ? »
  4. « Fallait que ça pète, parce qu’à force de… ouais, bon ben on se comprend »
  5. « Rohhhhh !!!! Merde alors »
    1. « Ça suffit ou bien ? « 
    2. « Ça leur pendait au nez à ces cons à force de tirer sur la corde »
    3. « On mérite quand même un tout petit peu plus de considération non ? »
    4. « Roggnnhhhhghhhtttttttdjjuuu socialo de roghghghghghgg »
    5. « Les mecs on leur donne ça… »
    6. « Passkeu au bout d’un moment, faut pas abuser! »
    7. « Et pis on n’a pas des métiers faciles… »
    8. « Passkeu les voyageurs il faudrait que ça leur tombe tout cuit dans le bec… »
    9. « Et puis faut pas déconner, merde. »
    10. « d’façons, un jour ça va péter… »

    Comme ça c’est vrai que c’est tout de suite plus clair

2 commentaires


    1. Eh! Oh! Du calme là!
      On n’est pas chez mémère!!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + huit =